Journée nationale des cadets: "les enfants gâtés du Ciel"


Le dimanche, 12 août 2012 a été célébrée la journée nationale des cadets.
"La cellule des cadets est la structure de base du D.M.W.M. qui a en charge l'organisation et l'encadrement des jeunes enfants et des adolescents entre l'âge de 4 à 21 ans."
Cette définition suffit largement pour comprendre quelle est la mission de cette cellule et combien elle est capitale pour le mouvement?
Comme nous le savons, l’éducation est un  mot substantiel pour le Responsable moral Seydi Mouhamadou Moustapha SY.
Ce qui fait qu’un programme éducatif a été attribué aux Moustarchids qui composent cette tranche d’âge (4-21 ans).  Ainsi, durant toute l’année ces cadets sont formés dans des domaines du : savoir, savoir-être et savoir-faire. Pour fonder cette personnalité à l’image du Prophète (PSL). Il est question de non seulement être un musulman, mais d’être un habitant de la cité. Faire de  ces jeunes des Hommes qui s’épanouiront religieusement dans la vie ici-bas et  dans la vie de l’au-delà.
En conséquence, une journée nationale des cadets est célébrée chaque année au mois béni du ramadan. Une journée pas comme les autres, car, toute la magnificence du coran était au rendez-vous.

Déroulement de la journée

C’est vers 10 h passées de 30 mn que les premières équipes commencèrent à arriver dans cette belle salle de l’institut Université du Ramadan,  temple du savoir.
Démarrage des activités avec le Tajwid de Mouhmed Diop, axe Saint-louis. Il est suivi de la prière "Allahou Hasbih".
Une allocution de bienvenue a été prononcée par une représentante des cadets, en français puis en wolof. Discours qui a marqué l’assistance, parce que véridique dans le cœur de l’ensemble de ces "enfants gâtés du Ciel".
Un petit changement pour cette année, les oustaz  se sont rendus dans les différentes zones pour tester les  cadets et ainsi attribuer des points à chacun. Donc, les finalistes du jour sont ceux qui ont obtenu le plus grand nombre de points.
   Pour le Tajwid, cinq à quatre finalistes se sont retrouvés pour chaque niveau sur un ensemble de quatre. Ainsi, sont sortis premiers : niveau 1, Cheikh Dieng (Axe Dakar 2) ; niveau 2, Pape Alioune Diop (Axe Dakar 2) ; niveau 3,  Makhtar Yade (Axe Dakar 2) ; niveau 4, Abdoulaye Diop (Axe Dakar 1).
La partie Question pour un champion a regroupé quatre joueurs des zones suivantes : Centre (Mor FALL), Nord (Malick PENE), Ouest (Djiby SECK) et Sud (Abdoulaye DIOP). Là, c’est Djibril SECK qui a remporté la finale face à Malick PENE.
   Ce sont les Axes Louga et Dakar 2 qui étaient en finale pour la partie Génie en herbe. Et c’est l’équipe de Louga qui est sortie vainqueur dans un score très serré de 180 points sur 175.
Et enfin, côté théâtre, c’est l’Axe Dakar 2 qui a remporté la compétition. Le prix hors concours en Tajwid est gagné par  Mouhamed Kâne de Dakar 2. Rappelons que d’autres concurrents qui ne sont pas finalistes mais qui se sont fait distingués lors de la  sélection ont reçu aussi  leurs prix.
Des examens blancs pour les candidats au CFEE, BFEM et BAC sont organisés  chaque année par la Commission scolaire et universitaire, ainsi des prix sont dédiés aux meilleurs élèves de chaque Axe, à l’exception des candidats au baccalauréat. Les premiers sur les différentes listes sont : Khady Seck de Dakar 1 pour le CFEE et Awa Ngom de Diourbel pour le BFEM.
Ce n’est pas tout, Mame Cheikh Ahmet Tidiane Sy (petit fils) et ses frères et sœurs de la famille ont reçu des prix spéciaux. Et le plus grand prix est attribué au Responsable moral.

"Ménager aucun effort dans la conquête du savoir."

 Le discours de clôture a été prononcé par Sokhna Ndèye Khady Ndione, responsable nationale de la cellule des cadets. Dans son discours, elle est revenue sur les grandes réalisations faites par le mouvement en moins de douze mois : une télévision et une radio. "Nous allons vers d’autres étapes où le mouvement devra montrer une autre facette." a-t-elle précisé. L’objectif dépasse largement une télé et une radio. Ce que les cadets, les jeunes Moustarchids peuvent retenir de leur responsable nationale c’est de: ménager aucun effort dans la conquête du savoir. Car nous sommes dans un monde où le savoir est primordial.

"La journée de ceux à qui appartient le mouvement."

Cette riche journée a prit fin avec un petit discours dans le temps, mais un grand discours par le contenu de Serigne Maodo Sarr qui est venu représenter Mouhamadou Moustapha Sy.
"C'est la journée de ceux à qui appartient le mouvement." Pour lui, ce sont les cadets qui sont propriétaires du mouvement. Car c’est eux qui seront là dans le futur. "La sincérité est capitale dans une mission. Et que les responsables doivent être des modèles pour chacun des ces jeunes.",  a-t-il confié à l’assistance. Selon  lui, il faut élargir le mouvement. Et pour le réaliser, ce n’est pas à partir de la propagande classique mais par l’exemplarité."Chaque Moustarchid doit servir d’exemple dans tous ses actes et partout où il se trouve." Il doit être un modèle dans la famille, dans le quartier, dans le lieu de son travail, etc.
Rendez-vous est donné l'année prochaine pour une autre journée de ces enfants "gâtés du Ciel", comme le disait le guide spirituel Mame Cheikh Ahmet Tidiane Sy.

5 commentaires:

  1. Dieuredieuf mbok mi thi liguey bou am solo bi ngay défal daradji, c'est comme ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dieuredieuf yaw tamite sama kharite

      Supprimer
  2. diadieuf filston amna solo

    RépondreSupprimer